Accueil > France > Finistère > Phare d’Ar-Men

Phare d’Ar-Men

Publié le samedi 26 décembre 2020, par admin

 

JPEG - 204.3 ko

Localisation :
Situé en mer, le phare d’Ar-Men est construit sur un rocher de 15m sur 7m environ à l’extrémité Ouest de la Chaussée de Sein (Finistère).

JPEG - 280.5 ko

Cette roche dangereuse ne se découvre qu’à marée basse. Elle est quasiment inaccessible toute l’année, sauf en période de très beau temps.

JPEG - 719.8 ko

Coordonnées géographiques :
Situé à 5 milles et demi à l’Ouest de l’Île de Sein, ses coordonnées géographiques sont : 48°03,066’ N - 04°59,781 W

JPEG - 3.1 Mo

Historique :
La construction effectuée sur les plans de l’Ingénieur Paul JOLY s’étale de 1867 à 1881.
Les travaux préliminaires subirent de multiples échecs dûs à des difficultés permanentes et majeures d’accostages sur le rocher. Elles ralentirent considérablement l’évolution d’un chantier périlleux.
Malgré tout, les premiers travaux débutèrent en avril 1867.
En 1868, le dérochage fut achevé.
En 1869, après plusieurs tentatives infructueuses de sa fondation, débute l’élévation progressive de la tour.
Après 14 an d’efforts, le feu d’Ar-Men est allumé le 31 août 1881 en l’absence de Léonce REYNAUD, à l’origine de sa construction dans les années 1860 et décédé en 1880.
Des travaux de consolidation seront encore nécessaires pendant 20 ans environ. Il seront terminés en 1902.
Le phare d’Ar-Men, sauvé pendant la guerre de 1940-44, ne sera pas éteint pendant cette période.

JPEG - 735.6 ko

Description architecturale :
Tour tronconique et droite, de 37m de hauteur totale, à 6 étages.
Sa hauteur au-dessus du niveau de la mer est de 33,5m.
Elle repose sur une base irrégulière et étroite mesurant 7,2m de diamètre environ.
Son coefficient de stabilité (hauteur en m / diamètre de la base en m) à 4,65 en fait un édifice fragile.
Les matériaux utilisés dans sa construction sont des pierres de Kersanton et de Laber, des moëllons en grès de l’Île de Sein et des armatures en fer usinées à Basse-Indre (44).
La rambarde de son couronnement est réalisée par un succession de moulures métalliques.

JPEG - 340.3 ko

Au plan technique :
Le premier feu allumé le 31 août 1881 était un feu fixe blanc avec optique de 0,70m de focale.
Actuellement, il s’agit d’un feu :

  • blanc à 3 éclats groupés toutes les 20 secondes
  • avec optique tournante de 6 panneaux au 1/6 de 0,25m de focale
  • avec éclairage par lampe halogène de 35W
  • de portée lumineuse de 21 milles.

Par ailleurs le phare d’Ar-Men est :

  • électrifié depuis 1990 et alimenté par panneaux solaires
  • automatisé depuis 1990
  • télécontrôlé
  • non gardienné depuis le 10 avril 1990
  • non visitable
JPEG - 309.2 ko

|

JPEG - 3.5 Mo

Relèves "au ballon" au phare d’Ar-Men.

Album
Phare d’Ar-Men
Localisation

 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.






2000-2021 PLEINS FEUX SUR LES PHARES
Plan du site | | Contact | RSS 2.0





SPIP